jeudi, 11 mars 2021

Communiqué: Monsieur Grethen et les femmes de charge externalisées vers DUSSMANN

En 2020, on les applaudissait aux fenêtres. Aujourd’hui, les femmes de charge des hôpitaux publics et des hospices civils qui ont été externalisées vers des sociétés de nettoyage privées attendent toujours d’être vaccinées.

À Luxembourg-Ville, un des responsables de cette injustice s’appelle Henri Grethen (DP), président de la Commission administrative des Hospices civils de la Ville. Dès janvier 2015, c’est sur l’instigation de la Ville de Luxembourg et dans le but de faire des économies que Monsieur Grethen a mis en oeuvre l’externalisation des services de nettoyage des Hospices civils de la Ville vers la société privée DUSSMANN Services. En revanche, bien que contrairement aux femmes de charge externalisées il n’ait pas à nettoyer quotidiennement les installations utilisées par des personnes potentiellement infectées, il n’a pas hésité à profiter de son statut de président de la CA des Hospices civils pour faire partie des premières personnes vaccinées contre la COVID.

Pour déi Lénk Stad, ce cas scandaleux constitue aussi un nouvel exemple des nombreuses discriminations structurelles subies par les personnels de nettoyage, essentiellement des femmes étrangères lusophones, souvent afrodescendantes.

Les Hospices civils de la Ville de Luxembourg ont le statut d’établissement public placé sous la surveillance de la Ville. De ce fait, une question urgente au sujet du cas “Grethen” a été posée par déi Lénk à la Bourgmestre Lydie Polfer. Cette question devrait figurer à l’ordre du jour de la prochaine réunion du Conseil communal de la capitale en date du 29 mars prochain.

Luxembourg, le 11 mars 2021                                              Communiqué par déi Lénk Stad

 

 

Communique Monsieur Grethen et l es femmes de charge externalisée s

Les autres sections

Photos

no images were found

Plus >