mercredi, 03 février 2021

Communiqué: Sécurité des piétons : la négligence inexcusable de la Ville de Luxembourg

Sécurité des piétons : la négligence inexcusable de la Ville de Luxembourg

 

Comme vient de le révéler Wort.lu, le Conseil échevinal de la Ville de Luxembourg dispose depuis 2015 d’un audit relevant une situation généralement désastreuse en matière de sécurité des piétons : trottoirs trop étroits, temps d’attente excessifs aux passages piétons, visibilité mauvaise, limitations de vitesse trop élevées pour le trafic des véhicules, etc. L’audit proposait également des solutions concrètes pour remédier à cette situation, notant en particulier qu’il fallait supprimer des places de parking et le nombre de voies réservées aux véhicules privés pour élargir les trottoirs, réduire les limitations de vitesse et piétonniser entièrement certaines rues (notamment la rue du Fossé). Le tout sans nuire à la fluidité du trafic routier. L’audit proposait en outre de profiter des travaux du tramway pour réaliser les réaménagements nécessaires. Or, la bourgmestre et le Conseil échevinal ont choisi d’ignorer ce rapport.

 

déi Lénk Stad dénonce cette inaction délibérée de la bourgmestre et du Conseil échevinal, qui est doublement inexcusable. En premier lieu, elle constitue une violation manifeste de l’obligation légale des autorités municipales de veiller à la sécurité et la santé de tous les usagers de la voie publique. En second lieu, le fait que le Conseil échevinal ait payé un audit pour en ignorer les conclusions, et n’ait même pas profité des travaux de la ligne de tramway pour procéder à un réaménagement sérieux et durable des principaux axes du centre-ville (bd Royal sur toute sa longueur, avenue Émile Reuter, bd Roosevelt) constitue une dilapidation de l’argent du contribuable.

 

déi Lénk Stad est d’autant plus ferme dans sa dénonciation que ses représentant(e)s au Conseil communal et au sein des commissions consultatives ont régulièrement attiré l’attention du Conseil échevinal et de la bourgmestre sur la nécessité de réduire la place réservée à la voiture pour améliorer la sécurité des piétons et des cyclistes au centre-ville.
À chaque fois, la bourgmestre et les membres du Conseil échevinal ont refusé d’agir dans ce sens – alors qu’ils disposaient d’un audit qui parvenait à des conclusions similaires !

 

Pour déi Lénk Stad, l’affaire de l’audit sur la sécurité des piétons montre une fois de plus qu’en termes de mobilité, le Conseil échevinal en général et la bourgmestre en particulier sont restés figés dans les années 1980. Ils sont en décalage avec les apirations d’un nombre toujours croissant de citoyennes et citoyens qui souhaitent une ville à taille humaine. Ils se trouvent aussi en contradiction avec les engagements pris en tant que député(e)s dans le cadre des plans d’actions pour le climat. Il est plus que temps d’en changer pour les remplacer par une équipe qui mènera une politique plus adaptée aux défis d’aujourd’hui.

 

Luxembourg, le 3 février 2021                                              Communiqué par déi Lénk Stad

 

Communiqué Audit VdL-sécurité des piétons

Les autres sections

Photos

no images were found

Plus >