vendredi, 24 novembre 2017

Dans l’attente de la déclaration échevinale du 4 décembre prochain

Le comité de la section Stad de déi Lénk s’est réuni ce jeudi, 23 novembre et a évoqué les 6 priorités mentionnées lors de la conférence de presse du 10 novembre dernier par la nouvelle majorité DP-CSV au conseil communal de la Ville. déi Lénk Stad appréciera à l’aulne de ses propres propositions phares la déclaration échevinale annoncée pour la première réunion du conseil communal du 4 décembre prochain.

Logement

La ville de Luxembourg compte seulement 1% de logements communaux locatifs. déi Lénk veut mobiliser les très importantes réserves dont dispose la Ville pour construire à grande échelle des logements publics locatifs sur les terrains qui lui appartiennent. Objectif à moyen terme : 10% de logements communaux. Il faudra aussi tout mettre en œuvre pour rétablir un équilibre entre logements et emplois au sein de la Ville.

Mobilité

Dans l’espace restreint de la ville, il n’y a pas de place pour un côtoiement illimité de voitures individuelles, de camionnettes, de bus, de vélos et de piétons. Dès lors, il est indispensable de fixer des priorités ! Il faut augmenter massivement l’utilisation des transports en commun par l’extension des réseaux et la gratuité. Parallèlement au tram, les lignes de bus directes entre les quartiers doivent être maintenues et développées. Les piétons et les cyclistes doivent avoir la priorité sur la voiture individuelle et la vitesse doit être limitée à 30 km/h à l’intérieur des quartiers de la ville.

Développement urbain

déi Lénk préconise le contrôle de la croissance de la ville pour préserver la qualité de vie de la majorité de ses habitant(e)s. Ceux-ci doivent être associés aux décisions importantes concernant le développement de la ville et de leur quartier, et disposer des moyens pour ce faire. La Ville doit assurer aussi une meilleure mixité commerciale et artisanale au centre-ville et le maintien, voire le rétablissement du commerce et de l’artisanat de proximité dans les quartiers.

Enseignement et cohésion sociale

La création de crèches publiques dans chaque quartier, la mise en place de structures d’accueil précoces à plein temps, le développement d’une offre gratuite en journée continue et le soutien d’enfants défavorisés du point de vue socioculturel et à besoins spécifiques sont autant de mesures nécessaires pour renforcer l’école publique dans notre ville Les écoles fondamentales de la Ville devront à nouveau disposer de moyens suffisants pour faire face aux problèmes qui se présentent journellement en classe. En ce sens une intervention auprès du gouvernement pour obtenir une augmentation du nombre de leçons attribuées s’impose. L’Office social, en sous-effectif chronique, devra bénéficier de plus de personnel. Au lieu d’externaliser systématiquement l’action sociale vers des associations privées et bénévoles, la Ville devra elle-même engager des éducateurs de rue assumant un travail social préventif.

Environnement

déi Lénk veut faire du nouveau PAG un instrument de protection de l’environnement, préserver notamment le biotope du Schëttermarial dans son intégralité et interdire ou réduire à un minimum les vols de nuit.
Le gouvernement luxembourgeois s’est engagé à diminuer l’émission de CO2 de 20 % jusqu’en 2020 et de 40 % jusqu’en 2030, par rapport à 2005. Cet engagement nécessite une meilleure efficience énergétique et le recours aux énergies renouvelables décentralisées. Des charges doivent être imposées aux promoteurs lors de la réalisation du nouveau PAG de la Ville.

Sécurité

Au-delà des moyens répressifs il faudra mettre en avant la coopération avec les habitant(e)s et une politique de prévention et d’accompagnement social fondé sur le contact personnel à destination des toxicomanes et des sans-abri. Des éducateurs spécialisés devront cibler les populations potentiellement vulnérables avant qu’elles ne soient touchées et organiser des campagnes de sensibilisation destinées aux élèves des écoles fondamentales. L’organisation d’assises sociales avec tous les acteurs du terrain s’impose. déi Lénk s’exprime contre une video-surveillance tous azimuts.

Comme par le passé, déi Lénk mènera une politique s’opposition déterminée dans l’intérêt de la grande majorité des habitant(e)s de la ville.

Luxembourg, le 23 novembre 2017
Communiqué par déi Lénk Stad

Les autres sections

Photos

no images were found

Plus >