lundi, 08 avril 2019

Réaménagement de la place de la Constitution : il faut aller plus loin.

La piétonisation de la place de la Constitution n’aura qu’un effet limité sur la qualité de vie et la protection de l’environnement si elle ne va pas de pair avec une reconfiguration du boulevard Roosevelt. Le ministre des Transports et la Ville de Luxembourg devraient s’inspirer d’autres capitales européennes pour fermer cet axe aux voitures des particuliers et le rendre à nouveau plus accueillant pour les piétons.

Dans sa réponse à une récente question parlementaire, le ministre des Transports François Bausch a confirmé que la place de la Constitution, où se trouve le monument national de la Gëlle Fra, fera bientôt l’objet d’un réaménagement. Dans le but de « valoriser le potentiel urbanistique » de cet endroit, le ministre prévoit d’y créer « un véritable espace public et de rencontre sans voitures ». déi Lénk Stad ne peut que saluer la concrétisation de ce projet, dont l’annonce remonte à quelques années déjà.

Ce projet comporte toutefois une lacune importante. En effet, si le ministre prévoit « d’intégrer cet ensemble dans le réseau des espaces publics de la Ville en assurant notamment une liaison qualitative avec l’hyper-centre par le boulevard Roosevelt », il ne prévoit aucune mesure visant à réduire le trafic sur celui-ci. Régulièrement saturé, pourvu de trottoirs minuscules, le boulevard Roosevelt est aujourd’hui bien en-deçà de son potentiel urbanistique et touristique, alors qu’il pourrait constituer l’une des plus belles promenades de la capitale.

Par conséquent, déi Lénk Stad demande au ministre des Transports et à la Ville de Luxembourg de s’inspirer des mesures drastiques prises par d’autres capitales européennes pour réduire la circulation automobile, et d’élargir le projet de réaménagement de la place de la Constitution au boulevard Roosevelt. Dans ce cadre, déi Lénk Stad préconise les mesures suivantes :

(-) fermeture du boulevard Roosevelt aux voitures privées (sauf riverains et personnes à mobilité réduite) et report de cette circulation sur le tunnel René Konen ;

(-) élargissement des trottoirs et des pistes cyclables ;

(-) réduction de la limitation de vitesse à 30 km/h sur l’ensemble de l’axe (voire à 20 km/h aux abords de la place de la Constitution).

 

Communiqué le 8 avril par déi Lénk Stad.

Les autres sections

Photos

no images were found

Plus >